Faire autant d'heures, au détriment de votre carrière, sans la moindre reconnaissance, ni de vos pairs, ni de votre hiérarchie, vous démotive. Dans le monde universitaire dans lequel je vis au quotidien, il est préférable d'être égoiste, amoral, opportuniste et profiteur.
N'aider pas votre prochain, il n'aura aucune gratitude à votre égard. Il oublira les gestes que vous avez pu faire pour lui, quand il était dans une période difficile de sa vie personnelle ou professionnelle.
Il faut savoir que vous ne recevrez ni aide, ni soutien, ni gratitude de votre équipe.
Donc quelques conseils si vous voulez progresser rapidement en tant qu'enseignant-chercheur :